Guillaume Vincent​, pianiste et directeur artistique du festival

 

Originaire d'Annecy, Guillaume Vincent commence à étudier le piano à l’âge de 7 ans. Lauréat de multiples prix au cours de sa jeune carrière, dont le Premier Prix au concours de Leipzig "Young Concert Artists" en 2008 et le 3ème Grand Prix du concours Long-Thibaud en 2009. Guillaume Vincent est élu en 2014 Révélation Soliste Instrumental aux Victoires de la Musique Classique.

Il se produit en soliste au Suntory Hall à Tokyo, au Barbican Hall à Londres, au Carnegie Hall à New York, au Théâtre des Champs-Elysées, à la Salle Pleyel, à la Salle Gaveau à Paris… Son premier disque, consacré aux Préludes de Rachmaninov, paraît en novembre 2012. En 2015, le disque réalisé avec Camille et Julie Berthollet est Disque d’or 2015. Un deuxième disque puis un troisième avec Camille et Julie Berthollet paraissent en 2016 et 2017. Le dernier enregistrement de Guillaume Vincent, daté de mai 2018, est dédié à Liszt. 

Nicolas Chalvin, chef d'orchestre

Après des études musicales au CNSMD de Lyon, Nicolas Chalvin est successivement Hautbois-Solo à l’Orchestre national de Lyon et à l’Orchestre philharmonique du Luxembourg. Sa rencontre avec Armin Jordan marque un tournant décisif dans son parcours musical et on le retrouve très vite à la direction de productions lyriques et chorégraphiques au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra de Lausanne ou encore à l’Opernhaus de Zürich. Il collabore avec de grands orchestres français et étrangers (Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre São Carlo de Lisbonne, Orchestre national d’Île-de-France, Orchestre national de Lyon entre autres). Nicolas Chalvin cultive le goût des oeuvres rares et inédites auxquelles il a consacré divers enregistrements : Reynaldo Hahn (2015), Aucassin et Nicolette de Paul Le Flem (2011), ou encore Sophie Arnould de Gabriel Pierné, opéra salué par la critique et nominé aux BBC Awards en 2008. 

 

Depuis septembre 2009, Nicolas Chalvin est directeur musical de l'Orchestre des Pays de Savoie. En 2015, il a été promu Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

logo-texte2-noir.jpg

L’Orchestre des Pays de Savoie

 

Depuis sa fondation en 1984, l’Orchestre des Pays de Savoie a pour vocation de se produire, non pas dans un lieu de concert unique, mais sur l’ensemble des scènes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que dans les salles de concert les plus prestigieuses. De Boëge à l’Auditorium de Lyon, de Lanslebourg à la Salle Gaveau à Paris, de la Grange au Lac à Évian au Victoria Hall de Genève ou encore la salle Tchaïkovski à Moscou, ce sont ainsi des milliers d’auditeurs qui vibrent au rythme de la musique classique lors de plus de 80 concerts chaque année.

L’Orchestre des Pays de Savoie est soutenu par le Conseil Savoie Mont-Blanc, le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Auvergne - Rhône - Alpes), la Région Auvergne - Rhône - Alpes, le Département de l’Isère et par son club d’entreprises mécènes Amadeus. 

Geneviève Laurenceau, violoniste

Geneviève Laurenceau est considérée comme l’une des plus brillantes représentantes du violon français. Ses multiples activités en tant que soliste, chambriste, concertmaster, directrice de festival et professeur font d’elle une musicienne accomplie, vivant sa passion sous toutes ses formes.

 

C’est à Strasbourg que Geneviève Laurenceau commence le violon à 3 ans et qu'elle expérimente très jeune l’école de la scène puisqu'elle se produit dès l’âge de 9 ans avec l’orchestre de chambre philharmonique de Strasbourg.

Après plusieurs succès internationaux et un Premier Prix au Concours International de Novossibirsk (Russie), elle remporte le 5ème concours « Le violon de l’Adami » et réalise son premier CD à cette occasion, en compagnie du pianiste Jean-Frédéric Neuburger.

En 2011, Geneviève est élue par le magasine musical ResMusica « artiste de l’année ». Et à partir de la saison 2017/18, Geneviève est chargée des masterclasses de violon à l’ « Académie Jaroussky », au sein de la Seine musicale à Boulogne Billancourt.

Après un Diapason d’Or obtenu pour son dernier enregistrement dédié au compositeur Albéric Magnard, Geneviève sortira le 10 novembre prochain un album de sonates françaises avec le pianiste David Bismuth, sous le label Naive.

 

Geneviève Laurenceau est directrice artistique du Festival de Musique d’Obernai, fondé sous son impulsion en 2009.

Johnny Rasse et Jean Boucault, siffleurs

 

"On a toujours cru qu’il y avait deux types d’hommes : ceux qui sont malheureusement au ciel et ceux, bien vivants, accrochés à la terre mais c’est oublier nos deux amis qui par leur don réunissent la terre et le ciel, le matériel et l’immatériel." 

Jean-François Zygel

Johnny Rasse et Jean Boucault sont deux amoureux de la nature, passionnés par les oiseaux et leur poésie. Imiter leurs chants est très vite devenu un réflexe, un jeu, une passion. Ils ont ensuite cherché à rendre leur don plus musical pour en faire un art et devenir de véritables chanteurs d'oiseaux. 

Leur talent les a amenés à participer à diverses émissions radiophoniques et télévisuelles, notamment aux Victoires de la Musique Classique, à la cérémonie des Molières, à La Nuit de la Voix ou encore à la Folle Journée de Nantes en 2016. Ils se produisent désormais partout en France mais également au Japon, en Russie et en Pologne pour des concerts dans la langue universelle des oiseaux. 

 

Johnny Rasse et Jean Boucault ont été nommés Révélations 2017 aux Victoires de la Musique. Discographie : Improvisations avec Jean-François Zygel (Naïve), 2008 et La Symphonie des Oiseaux avec Shani Diluka et Geneviève Laurenceau (Mirare), 2017.

Capture d’écran 2019-02-27 à 15.49.59.pn

Adélaide Ferrière, percussionniste

"La jeune femme incarne l’arrivée des percussions sur le devant de la scène classique." (Le Figaro), "L’étourdissante percussionniste sait manier les baguettes avec une impressionnante agilité, elle fait sonner son marimba avec une épatante expressivité." (Télérama), "Sa dextérité, sa grâce chorégraphique et sa maîtrise étonnante captivent." (Classica), "Elle dévale ses cinq octaves avec une agilité juvénile." (Diapason)

 

Née dans une famille de musiciens, Adélaide Ferrière intègre à l’âge de 15 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle obtient son Master avec les félicitations du jury en 2017. Elle étudie également en 2016 au Royal College of Music de Londres.

La musicienne est lauréate de plusieurs concours internationaux. Elle est sacrée Révélation Soliste Instrumental de l’année 2017, lors de la 24ème édition des Victoires de la Musique Classique, et devient la première percussionniste à avoir été nommée à l’occasion de cette cérémonie.

Caroline Casadesus, soprane

Née dans une famille d’artistes, fille du chef d'orchestre Jean-Claude Casadesus, Caroline Casadesus se tourne vers le chant après des études d’histoire. Avec un large répertoire lyrique, la soprano se concentre initialement sur le répertoire classique et se produit en récital à travers le monde. 

 

S'ensuit une riche collaboration avec le violoniste de jazz, Didier Lockwood. En 2005, c'est notamment un spectacle explosif, « le Jazz et la Diva », mis en scène par Alain Sachs, qui raconte avec humour la rencontre surprenante entre le violoniste de jazz et la chanteuse classique, et la cohabitation apparemment improbable de leurs deux univers musicaux ! Salué par une presse unanime, ce spectacle est nommé aux victoires de la musique 2006, et remporte le Molière 2006 du spectacle musical.

 

Ce chemin atypique lui autorise les plus belles rencontres musicales. Caroline Casadesus se produit aussi en concert avec ses fils Thomas Enhco (pianiste, violoniste et compositeur) et David Enhco, (trompettiste et compositeur), jeunes virtuoses du classique et du jazz.

Capture d’écran 2019-02-27 à 16.13.19.pn

Thomas Enhco, pianiste, violoniste et compositeur

 

Thomas Enhco est né à Paris en 1988. Issu d’une grande famille de musiciens et de comédiens (les Casadesus, Thomas et son frère David sont la cinquième génération), il commence le violon à 3 ans et le piano à 6 ans, étudie le classique et le jazz dans les deux instruments, écrit ses premières compositions et donne ses premiers concerts au sein d’un groupe d’enfants. 

Il enregistre assidument et donne de nombreux concerts en France et dans le monde entier (Japon, USA, Chine, Russie, Canada, Allemagne, Israël, Maroc, Algérie, Liban, Syrie, Jordanie, Cambodge, Philippines, Nouvelle-Calédonie…), au piano comme au violon... 

 

Aux Victoires de la Musique 2013, il est nommé « Révélation Jazz de l’année ».
 

David Enhco, trompettiste et compositeur

Né en 1986, David Enhco est trompettiste et compositeur. Dès l’âge de 3 ans, il commence à travailler la musique avec les percussions et le piano, puis adopte la trompette à 5 ans. Il étudie la musique classique avec Pascal Clarhaut, le jazz au CMDL (Centre des Musiques Didier Lockwood) et donne ses premiers concerts à 8 ans avec un groupe d’enfants.

 

Dès l’âge de 16 ans, David est invité à jouer dans des formations allant du duo au big band en France et à travers le monde (Etats-Unis, Japon, Italie, Moyen-Orient, Chine, Philippines, Allemagne…). 

En 2018, David Enhco remporte deux Victoires de la Musique : « Révélation Jazz » et « Groupe Jazz de l’année ». Il donne une centaine de concerts par an, en particulier au sein des formations suivantes : David Enhco Quartet, Trio Casadesus Enhco, Enhco Brothers, The Amazing Keystone Big Band.

 

Capture d’écran 2019-02-26 à 16.04.02.pn

Nathanaël Gouin, pianiste

Nathanaël Gouin commence l’étude du piano et du violon à l’âge de trois ans. En 2007, il entre au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dans la classe de Michel Beroff. Grâce à une bourse d'études, il entre ensuite à la Juilliard School de New York puis aux Hochschule für Musik de Freiburg et de Munich. 

Il est artiste en résidence à la Chapelle musicale Reine Elizabeth de Belgique, auprès de Maria João Pires, qui le présente au grand public.

En 2015, il enregistre le Concerto pour piano d’Edouard Lalo avec l’Orchestre Symphonique de Liège sous la direction de Jean-Jacques Kantorow. Nathanaël Gouin a également fondé un duo piano/violon avec Guillaume Chilemme, dont le premier enregistrement des sonates de Ravel et Canal est paru en 2014. Son premier album solo Liszt Macabre sort chez Mirare en septembre 2017.

 

Capture d’écran 2019-02-27 à 16.48.30.pn

Amaury Viduvier, clarinettiste

Issu d’une famille d’artistes, Amaury Viduvier fait ses premiers pas de clarinettiste à l’âge de 8 ans. Après de brillantes études au CRR de Paris, à 19 ans, Amaury est reçu premier nommé en 2010 au CNSM de Paris.

 

Amaury remporte en 2012 le concours « Yamaha Young Foundation of Europe ». Il est invité au Théâtre des Champs-Élysées, aux Chorégies d’Orange, aux Flâneries musicales de Reims, au Festival de Pâques et à l’Août musical de Deauville ou au Festival Pablo Casals. Amaury est le fondateur de l’ensemble Ouranos avec lequel il remporte le 1er Prix du Concours International de musique de chambre de Lyon en 2017.

 

Amaury Viduvier est artiste résident à la fondation Singer- Polignac depuis 2014, 2e prix du concours Debussy et « révélation classique » de l’Adami 2015.

 

Capture d’écran 2019-02-27 à 16.52.31.pn

Quatuor Hanson

Anton Hanson, Jules Dussap (violons)

Gabrielle Lafait (alto) et Simon Dechambre (violoncelle)

Lauréat du 2e prix au Concours international de quatuor à cordes J. Haydn ainsi que de trois prix spéciaux en 2017 (le Prix J. Haydn, le Prix XXe siècle avec le 2e quatuor de Bartok et le Prix du public), du 2e prix au Concours de Genève en 2016, et du 3e prix et Prix du public en avril 2015 au 11e Concours international de quatuor à cordes de Lyon, le Quatuor Hanson fait partie des ensembles montants de la nouvelle génération de chambristes français.  Les musiciens raflent trois prix dont celui du meilleur quatuor à cordes, ainsi que deux Prix spéciaux, les Wiener Klassik et Second Viennese School Prize à l’ISA Competition à Reichenau en Autriche, et ils se produisent à cette occasion en direct sur ORF Kulturhaus à Vienne. Lauréats du Concours européen Musiques d’ensemble de la ‪Fnapec 2014 où ils remportent la Bourse de l’Académie des beaux-arts, ils sont désormais soutenus par la Fondation Banque Populaire.

​Né en 2013 au Conservatoire Supérieur de Paris, le Quatuor Hanson est diplômé du Master de quatuor à cordes dans la classe de Jean Sulem (Quatuor Rosamunde). En 2015, il se perfectionne à l'Université des arts de Vienne auprès de Johannes Meissl.

Les quatre musiciens prennent à cœur le travail de recherche et de compréhension du langage musical. Grâce à leur maîtrise du répertoire fondateur du quatuor à cordes, et en particulier des quatuors de J. Haydn, le Quatuor Hanson se forge une identité de discours où intelligence et humour se mêlent à la finesse et la sensibilité de leur jeu. 

Le Quatuor est membre de l’European Chamber Music Academy après avoir été invité aux sessions de Manchester puis de Grossraming (Autriche), et travaille auprès de grands maîtres tels que Hatto Beyerle (Alban Berg Quartett), Johannes Meissl (Artis Quartett), Avo Kouyoumdjian... Il se perfectionne auprès de Mathieu Herzog et Miguel da Silva et reçoit régulièrement les conseils du Quatuor Ebène.

En 2014, ils sont sélectionnés en tant qu’Ensemble en résidence au Festival international de La Roque d’Anthéron où l’on a pu les entendre en direct sur France Musique, notamment lors de l’émission Le magazine des festivals. Ils sont également en résidence sur France Musique dans l'émission Plaisirs du quatuor de Stéphane Goldet depuis 2016.

Le Quatuor Hanson est depuis 2015 en résidence à la Fondation Singer-Polignac. 

 

Ismaël Margain, pianiste

Ismaël Margain est né en 1992 à Sarlat où il entame sa formation musicale (piano, flûte, saxophone, jazz, écriture...). Le pianiste et chef d'orchestre Vahan Mardirossian le présente à son ancien maître Jacques Rouvier qui le prépare au concours d'entrée au Conservatoire de Paris. Reçu à l'unanimité, il choisit d'intégrer la classe de Nicholas Angelich. Il poursuit sa formation auprès de Roger Muraro et Michel Dalberto.​ Lauréat du Concours International "Génération SPEDIDAM 2011", 1er Prix au Concours de la Société des Arts à Genève, Prix du public et 3ème Grand Prix Marguerite Long, "révélation soliste instrumental" aux Victoires de la Musique Classique 2015. Depuis 2010 il forme un duo de piano à quatre mains avec Guillaume Bellom avec qui il enregistre plusieurs disques (Mozart, Schubert). Puis il réalise 3 enregistrements live pour le label B Records: “Mendelssohn” en 2015, “Schubert” en solo en 2017, et un récital à 2 pianos avec Guillaume Bellom qui paraît début 2018.

Guillaume Bellom, pianiste

Guillaume Bellom a l’un des parcours les plus atypiques de sa génération, menant des études de violon parallèlement au piano, depuis le conservatoire de Besançon jusqu’au CNSM de Paris. C’est au contact de personnalités musicales marquantes, telles que Nicholas Angelich et Hortense Cartier-Bresson, qu’il développe pleinement son activité de pianiste.

Il se produit régulièrement avec des artistes tels que Renaud Capuçon, Amaury Coeytaux, Nicolas Dautricourt, Philippe Cassard, Paul Meyer, Yan Levionnois, Victor Julien-Laferrière ou encore Antoine Tamestit. Sa discographie comporte notamment deux albums dédiés aux œuvres pour quatre mains de Schubert et Mozart, enregistrés avec Ismaël Margain pour le label Aparté. Elle compte également un disque en sonate avec le violoncelliste Yan Levionnois, paru en 2017 pour Fondamenta, et un disque en solo paru chez Claves la même année, consacré à Schubert, Haydn et Debussy.

Edgar Moreau, violoncelliste

Né en 1994 à Paris, Edgar Moreau commence le violoncelle à quatre ans ainsi que le piano. Se produisant déjà en soliste à l’âge de onze ans avec l’Orchestre du Teatro Regio de Turin en 2006, il a depuis joué avec l’Orchestre Philharmonique de Moscou, le Sinfonia Iuventus Orchestra (sous la direction de Krzysztof Penderecki), l’Orchestre du Théâtre Mariinsky (sous la baguette de Valery Gergiev), l’Orchestre Simon Bolivar à Caracas, l’Orchestre Philharmonique de Saint Pétersbourg (avec Jean-Claude Casadesus), l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre du Capitole de Toulouse et le Philharmonia Orchestra (avec T. Sokhiev), le Malaysian Philharmonic Orchestra à Kuala Lumpur, le Hong Kong Sinfonietta, l’Orchestre de chambre Franz Liszt, l’Orchestre de Paris avec Alain Altinoglu… 

Edgar Moreau remporte à 17 ans le Deuxième Prix du XIVème Concours Tchaïkovski à Moscou en 2011 sous la présidence de Valery Gergiev, où il s’est vu décerner aussi le Prix de la meilleure œuvre contemporaine. Il est également lauréat du dernier Concours Rostropovitch en 2009 avec le Prix du Jeune Soliste, récompensé d’un Premier Prix et de six prix spéciaux au Young Concert Artists à New-York en novembre 2014, ou encore « Révélation Instrumentale 2013 » et « Soliste Instrumental 2015 » des Victoires de la Musique Classique. 

En 2014, Edgar sort son premier album chez Erato « Play » récital avec le pianiste Pierre-Yves Hodique, puis « Giovincello », concertos baroques avec l’ensemble Il Pomo d’Oro et Riccardo Minasi, récompensé du prix ECHO Classik 2016, un disque consacré aux sonates et trios de Debussy (Erato, Warner), et plus récemment un récital en duo avec David Kadouch consacré à Franck, Poulenc, Strohl et De la Tombelle, ainsi que les concertos d’Offenbach et de Gulda avec Les Forces Majeures et Raphaël Merlin. 

Il joue un violoncelle de David Tecchler de 1711.

Familles et enfants

Lionel Rivière

Compositeur, corniste et chef d'orchestre

Après des études classiques à Paris, Lionel Rivière est diplômé en formation musicale et direction d’ensemble d’instruments à vent. Il est professeur de cor dans diverses écoles de musique et conservatoires et dirige plusieurs ensembles instrumentaux. Il est directeur de l'École de Musique des Aravis et de l'Orchestre d'Harmonie de La Clusaz depuis 2014. Parallèlement, il s'oriente vers les musiques improvisées en tant que musicien et compositeur : a'brass (prix spécial du jury au festival Jazz à Vienne), Droo Art Ensemble, Mandala quartet et Novela Corta (ensemble de 8 musiciens et un conteur, compositions inspirées par les « Histoires Extraordinaires » d'Edgar Poe). Plusieurs disques illustrent ces différentes aventures musicales. Il est compositeur et membre de la Sacem. De nombreuses commandes pour orchestre symphonique, orchestre d’harmonie, et chœur jalonnent son parcours de musicien et de pédagogue. 

Quatuor SAVITHOSA

Violons, alto, violoncelle

Le Quatuor Savithosa est un jeune quatuor à cordes (créé en 2017). Il réunit quatre amis qui se sont connus aux pupitres du conservatoire de musique de Villefranche-sur-Saône. Membres de l’orchestre Cordes en Calade, ces quatre trentenaires ont choisi d’explorer la formation du quatuor à cordes autour d’un répertoire varié.

 

Prima la musica, la musique d’abord, est leur credo. Du Canon de Pachelbel au Lac des Cygnes de Tchaïkovski, des airs d’opéras aux tangos de Piazzolla, des chansons de Disney à Despacito, le quatuor Savithosa touche à tous les genres. Cette année, ils ont décidé d’inscrire un quatuor de Haydn, le maître du quatuor à cordes, à leur répertoire.

 

Le nom de l’ensemble est une contraction de leurs quatre prénoms : SA(rah 1er

violon), VI(ncent 2e violon), THO(mas alto) et SA(rah violoncelle). Le Quatuor Savithosa vous invite à un voyage musical, à travers les époques et les styles, où chacun y trouvera son compte. Seize cordes qui vibrent harmonieusement au service de l’universalité de la musique.

*Maïté Platero Jaubert remplacera exceptionnellement Sarah au violoncelle.

Isabelle Rémy, violoniste

Née en Lorraine, Isabelle Rémy fait ses études musicales aux Conservatoires de Metz et Nancy. Elle poursuit sa formation auprès de Maurice Crut et Michèle Auclair à Paris. Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement du Violon depuis juin 1980, elle enseigne au CNR de Besançon, aux ENM de Laval, Colmar et Orléans et dans les Ecoles de Musique de Choisy-au-Bac et Creil. Depuis janvier 2004 elle est professeur au Conservatoire de Compiègne. Elle a été membre de l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, violon-solo de l’Ensemble Instrumental de la Mayenne, membre de l’Orchestre d’Orléans et de Besançon. Elle est violon-solo de l’Orchestre Col ‘Legno de Compiègne et se produit en Duo violon et harpe, le Duo Isaïade, dans diverses manifestations, comme la Nuit des Musées. Très investie dans le Festival des Forêts, dont elle est membre du Conseil d’administration, elle organise chaque année la fête de la Musique du 21 Juin.

Festival Musique à Beauregard

Plateau de Beauregard
74230 Thônes

info@musiqueabeauregard.com

Tel : +33 (0)6 13 04 27 41

  • Facebook - Black Circle